Laboratoire ICAR (CNRS, Université Lyon 2, ENS de Lyon)

Colloque IMPEC 2018 > Conférencier(e)s invité(e)s

 Mathias Broth

Linköping University, Sweden

web_17.jpg

Mathias Broth is professor at the department of language and culture, Linköping University. He has published several texts on the work of a French-speaking television crew, focusing in particular on the mediated interaction that takes place between, on the one hand, the director and the production assistant in the control room, and, on the other hand, the camera operators that are placed in the studio. He is one of the editors of a recent book on video practices in a wide variety of ordinary and professional social settings, Studies of Video Practices : Video at work (Routledge 2014). At Linköping University, Mathias Broth gives courses in conversation analysis, linguistics and French. 

Accomplishing the invisibility of camera operators in TV-production

Building on previous work in ethnomethodology, conversation analysis and multimodal interaction analysis on centres of coordination, media interviews and video work, this presentation explores, using EMCA methodology, the situated practices through which a French TV-crew make cameras invisible and camera-work unnoticeable to viewers. The analyses are based on multiple camera video recordings of the French monthly debate show Rideau Rouge, broadcast live on TV5 International between 2002 and 2005.

Broadly speaking, two aspects of camera shots may attract attention to camera operators. A first one relates to the content of shots: camera operators or recording equipment that become visible in another camera operator’s shot instantly gives the production crew away. A second aspect relates to the way the shooting is done: hasty, unfocused or otherwise “unfinished” shots likewise indicate to the audience that there is someone operating the camera. The director of the show, who ongoingly monitors operator shots as they appear in the bank of screens in the control room, very much avoids putting such shots on the air, and the five camera operators maximize the time when their shots are stable, whether or not the team is currently broadcasting live. On occasion, small accidents nevertheless happen, and we can thereby observe the manifest practices through which the team collaboratively address the problem of making the work of TV-production invisible.

 

Jacques Ibanez Bueno

Université Savoie Mont-Blanc

IMG_2434.JPG

Jacques Ibanez Bueno, Professeur des Universités en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Savoie Mont-Blanc, a cofondé une filière LMD en Hypermédia et Communication et un Groupe Inter-Laboratoires sur l'Image la Communication et les Arts Numériques (G-SICA) intégrée au LLSETI (Laboratoire Langages Littératures Sociétés Etudes Transfrontalières et Internationales). Ses recherches portent sur l’appropriation des usages émergents de technologies iconiques en mobilisant les Visual Methods. Il publie en 2016 un livre intitulé "le corps commutatif : de la télévision à la visiophonie".

Interactions corporelles par les écrans : contributions phénoménologiques et interdisciplinaires

L’audace de phénoménologues tels que Maurice Merleau-Ponty a marqué au moins une génération par leurs propositions sur notre rapport corporel à la peinture figurative ou à l’image photographique. Au sein d’une filiation épistémologique, croiser une relecture partielle de textes de ces auteurs et des travaux de nature phénoménologique qui interrogent notre relation corporelle aux images animées et/ou interactives s’avère fertile. La compréhension sur les modalités d’immersion en tant que prolongement du corps via les interfaces, de type manette de jeu ou smartphone, s’en trouve améliorée. A cet effet, les niveaux sensorimoteur et narratif doivent être pris en compte.

Charles Lenay

Université de Technologie de Compiègne 

charles lenay

Charles Lenay, professeur de sciences cognitives et de philosophie des sciences, directeur puis directeur adjoint de l’équipe COSTECH (Connaissance, Organisation et systèmes Techniques) à l’Université de Technologie de Compiègne. Habilité à diriger les recherches en Philosophie (17e) et en Histoire des sciences (72e), il consacre l’essentiel de ses recherches aux technologies cognitives : comment les outils participent à l'activité cognitive : raisonnement, mémorisation, perception, interaction,... Dans le cadre de recherches sur l’autonomie des personnes aveugles ou malvoyantes, il a mis en place un paradigme de recherche expérimentale sur les prothèses perceptives et a développé l’internet tactile. Il travaille actuellement sur les conditions techniques des interactions perceptives et sur la constitution de valeurs émotionnelles partagées. Après avoir été vice-président de l'Association Française pour la Recherche Cognitive (ARCO), et avoir animé diverses équipes d'enseignement et de recherche, il a créé le Groupe Suppléance Perceptive maintenant devenu CRED (Recherche Cognitive et Design de l’Enaction) qui est une des trois composantes de l'Unité de recherche COSTECH.

Corps touchant – Corps touché : l’expérience de la séparation

Si l’on ne peut toucher sans être touché comment comprendre que l’on puisse voir sans être vu ? A travers une étude expérimentale minimaliste des croisements perceptifs on montrera comment étudier la constitution de la distance qui nous sépare.
Personnes connectées : 1